vendredi 23 mai 2014

Mazda MX-5: le 25e anniversaire d'un symbole

La mode est aux anniversaires. Celui de Mazda n'est pas le moindre puisque sont fêtés cette année les 25 ans de la MX-5. Cette commémoration est tout à fait justifiée, car bien plus qu'un cabriolet, celle qui se faisait jadis appeler la Miata est un symbole avec déjà plus de 900 000 unités recensées dans le monde.

La MX-5 fait battre encore bien des coeurs. Et pas seulement celui des femmes. Celui des hommes surtout, qui demeurent, dans une proportion de 66% les principaux acquéreurs de ce sympathique roadster.

Et autre statistique intéressante, près de la moitié des MX-5 vendues au Québec ces dernières années n'ont pas de pédale d'embrayage non plus.

Si la MX-5 est demeurée, au fil des refontes, fidèle au concept original, elle s'est tout de même embourgeoisée quelque peu.

Et demain?
Après 25 ans et 4 générations dont le dessin s'est efforcé d'évoluer le moins possible, la MX-5 a fini par boucler la boucle. Avant que ne s'éclipse la mouture actuelle, Mazda lance une édition 25e anniversaire. Cent unités sont destinées au Canada.

Pendant ce temps, un nouveau modèle attend l'heure de sa présentation. Celle-ci devrait logiquement avoir lieu avant la fin de l'année, vraisemblablement à l'occasion du salon automobile de Los Angeles, si on prête foi à certaines indiscrétions. Plausible, le marché californien représente à ce jour encore le plus gros débouché pour ce modèle.

À ce sujet, le constructeur japonais laisse courir la rumeur que la future MX-5 sera plus légère, plus performante, plus moderne. Le refrain habituel quoi!

Attendons son dévoilement officiel pour en connaître davantage sur l'apport d'Alfa Romeo dans ce projet. Pour l'heure, on sait seulement que le constructeur italien partagera l'architecture à roues arrière motrices de la MX-5 pour recréer sa mythique Spider.