lundi 16 juin 2014

9/10 pour la Mazda GT 2014

Mazda GT 2014
Ligne réussie
Notre version d’essai était une version GT équipée du groupe technologie. D’entrée, je souligne l’ajout au catalogue de ces intérieurs deux teintes. Le gris et le blanc des sièges grandement rehaussé l’apparence de la voiture. Personnellement, je préfère la version à hayon pour sa polyvalence et pour son look. J’aime beaucoup cette partie arrière plus agressive et cette lunette très étroite. En passant, la visibilité ne s’en trouve nullement réduite.

Les matériaux sont nettement en hausse également. La présentation intérieure est plus éclatante. J’aime beaucoup! Le tableau de bord est d’une ergonomie sans reproche. Il faut souligner de l’arrivée de la commande centrale pour la majorité des accessoires et des paramètres qui s’y rattachent. Un peu comme sur les voitures allemandes, tout le système multimédia est contrôlé par une manette située sur la console centrale à porter de main. Disons que l’ensemble est très intuitif. Un bémol cependant au système de navigation qui aurait besoin d’être mis à jour. Il manque d’un peu de raffinement.

Moins gourmande
Quant au reste, rien à redire. La technologie SkyActive a fait du bien à la marque. Notre Mazda 3 est beaucoup moins gourmande que la GT antérieure. Le moteur 2,5 L est énergique avec ses 184 ch. Honnêtement, je préfère ce moteur au 2 L qui est un peu plus rugueux. Les accélérations du 2,5 L sont plus probantes tandis qu’en vitesse de croisière, il est aussi plus doux. Il est vrai qu’il est aussi plus gourmand. Si Mazda annonce une consommation de 6,9 l/100 sur la route, disons qu’en réalité cette donnée s’approche plus des 7,6 l/100, vérification faite. En contrepartie, il faut également avouer que je conduis de manière un peu plus sportive. Je n’ai pas ménagé la monture comme diraient certains de mes collègues.

Il n’en demeure pas moins que Mazda a réussi l’impossible. Ils ont amélioré une voiture à succès sans toutefois lui enlever son charisme. Sa silhouette est encore plus dynamique, son habitacle plus accueillant et ses performances toujours aussi intéressantes. J’ai eu peine à lui trouver des défauts. C’est probablement pour cette raison qu’elle collectionne les prix depuis son lancement. Elle a surpassé les ventes de la Civic au Québec et pourrait bien faire le pied de nez à la Corolla d’ici peu. Chose certaine, vous n’avez pas fini d’en voir sur nos routes.

Source: autonet.ca