vendredi 8 août 2014

Mazda de retour au moteur rotatif pour la 2

La technologie du moteur à pistons rotatifs, apparue en série pour la première sur une NSU en 1964 puis adoptée par quelques marques dont Citroën jusqu'au début des années quatre-vingt, est historiquement liée à la firme japonaise Mazda. Seul constructeur à l'avoir fait triompher aux 24 Heures du Mans en 1991, Mazda la commercialisait il y a encore peu de temps sous le capot de sa RX-8.

Mais depuis l'arrêt de la production de cette dernière en 2011, plus aucun moteur à pistons rotatifs n'est proposé sur le marché. Egalement connue sous le nom de moteur Wankel, du nom de l'ingénieur allemand qui l'a mise au point, cette technologie va prochainement refaire son apparition au catalogue du constructeur d'Hiroshima, mais sous une forme où on ne l'attendait pas. C'est la nouvelle version de la citadine Mazda 2 qui devrait bientôt en bénéficier dans une version hybride.

La propulsion sera cependant entièrement assurée par un ou plusieurs moteurs électriques, le bloc thermique faisant office de prolongateur d'autonomie. En clair, il fonctionnera à la façon d'un groupe électrogène transformant l'énergie thermique dégagée par la combustion de l'essence et énergie électrique via un alternateur. Ce système présente l'avantage de faire fonctionner le moteur à son point de rendement optimal, chose impossible pour une voiture thermique classique. L'idée est donc bonne sur le papier, à voir en vrai...