vendredi 3 octobre 2014

Salon de Paris 2014 - Mazda MX-5

Avec près d'un million d'exemplaires produits depuis son lancement en 1989, on peut dire que la MX-5 est importante pour Mazda qui se lance dans une quatrième génération toujours synonyme de légèreté et de plaisir de conduite, en tout cas sur le papier.

Aujourd'hui, trouver une propulsion à moteur atmosphérique relativement abordable sur le marché du véhicule neuf est une mission quasi impossible. Si l'on enlève le couple GT86/BRZ qui représente le meilleur représentant du genre, on retombe systématiquement sur la même auto, la MX-5. Depuis 1989, la MX-5 est l'un des premiers choix pour qui cherche une auto vivante, simple, à la mécanique fiable et peu gourmande. Forcément, 25 ans après le lancement de la « NA », les choses ont quelque peu évolué, la MX-5 a pris du poids avec une génération NC un peu plus imposante mais aussi plus puissante puisque les motorisations allaient cette fois jusqu'à 160 ch.

Pour la quatrième génération, Mazda a choisi de reprendre les mêmes ingrédients : simplicité, légèreté et plaisir. Lors de la présentation, Mazda annonçait déjà que la nouvelle MX-5 a droit en grande partie à l'aluminium pour la carrosserie, gage de réduction du poids. Comme vous l'expliquait Pierre Desjardins dans sa présentation, si la NC approchait les 1100 kg, il y a bon espoir pour trouver une MX-5 ND à moins de 1000 kg. Globalement, la nouvelle MX-5 semble bien partie pour reproduire le succès de ses aînées, mais il restera tout de même à connaître une variable importante : son prix.