lundi 3 novembre 2014

MAZDA EN 2015: L'EMPHASE SUR LE «SKY» DANS «SKYACTIV»

Après avoir tant vanté les mérites de sa technologie Skyactiv dans la réduction de la consommation de ses véhicules, Mazda risque d'insister davantage sur la première particule de ce terme.

Notez cependant que le MX-5 nouveau sera millésimé 2016, et que la version 2015 «officielle» n'apporte comme nouveauté qu'une édition 25e anniversaire au tirage limité.

De toute façon, l'emphase portera sur la nouvelle version dès que la neige se mettra à fondre, puisque l'édition 2016 devrait arriver très tôt sur le marché canadien. À ce stade-ci, toutefois, l'information n'est pas complète sur ce nouveau modèle, puisque même si on l'a vu de près, et même si Mazda a dévoilé une bonne partie de la fiche technique de son petit jouet sur quatre roues, quelques bouts de ficelle restent à être noués ensemble pour compléter le portrait.

Ainsi, au-delà des formes révisées de la carrosserie, rappelant tour à tour une Jaguar, une Maserati, et quelle autre marque exotique encore, les caractéristiques mécaniques demeurent encore un brin intrigantes. Ainsi, Mazda a indiqué que deux 4 cylindres pourraient animer son nouveau roadster: un 1,5 litre et un 2 litres. Des deux, le 2 litres risque d'être la seule motorisation offerte au Canada, suivant ainsi la décision de Mazda USA allant déjà en ce sens.

Et à moins de révisions techniques assez importantes, ce 2 litres pourrait être le même que celui des versions de base de la Mazda3. Sa puissance s'établit à 155 chevaux, ce qui est moins que la puissance du moteur actuel du MX-5, mais on soupçonne qu'en plus des allègements apportés au véhicule, on ajoutera un peu de muscle à la cylindrée.

Après tout, Mazda ne démord pas de l'importance du plaisir de conduire quand on met la main au volant d'une ou l'autre de ses voitures. Une nouveauté toute canadienne pour 2015, l'introduction d'une Mazda3 GT à boîte manuelle, une voiture prisée des amateurs de conduite mais dont les ventes demeurent marginales, en témoigne.

Bref, ne soyons pas surpris si Mazda garde un as dans sa manche jusqu'à ce que vienne le temps d'annoncer les détails entiers et finaux à propos de son populaire petit roadster, déjà vendu à un million d'exemplaires depuis 1989. Si c'est le cas, on pourra toujours lever les yeux au ciel…

Source: autonet.ca