vendredi 22 mai 2015

Mazda CX-3 2016, la prochaine vedette!

L’introduction d’un nouveau modèle est toujours un événement crucial pour un constructeur et c’est encore plus vrai lorsqu’on parle d’un véhicule qui s’inscrit dans un créneau populaire et compétitif. L’arrivée du CX-3 est très importante pour Mazda qui veut en faire un nouveau fer de lance et c’est une occasion unique pour le constructeur nippon de se positionner rapidement dans le segment des VUS ultracompacts, un créneau assez récent mais dont l’effervescence se fait déjà sentir.

Alors que Honda accouche du HR-V et Jeep du Renegade, Mazda compte bien miser sur ce qui a fait son succès par le passé pour attirer la clientèle : proposer un véhicule stylisé, et surtout agréable à conduire. Cette fois, on n’a pas voulu répéter l’erreur faite avec la Mazda2 et arriver après la parade. Le constructeur débarque tôt dans le marché et a bien l’intention de s’y imposer. Après quelques centaines de kilomètres parcourus au volant de ce « bébé VUS », on peut affirmer que le CX-3 saura en convaincre plusieurs.

CX-3 ou CX-2?

Le CX-3 tire ses racines non pas de la Mazda3 comme son nom pourrait nous le laisser croire, mais bien de la Mazda2. Eh oui, le CX-3 est basé sur la plate-forme d’une voiture sous-compacte, ce qui lui confère son gabarit plutôt menu. On veut attirer les acheteurs appréciant à la fois les vertus de petites voitures et les caractéristiques d’un VUS, notamment la position de conduite un peu plus haute et surtout, la possibilité d’obtenir un rouage intégral.

En termes de dimension, le CX-3 se situe entre la Mazda2 et la Mazda3. C’est lorsqu’on le met côte à côte avec le CX-5 que l’on réalise à quel point il est plus compact. Malgré sa taille, les designers sont parvenus à lui donner un style trapu, dynamique et fort réussi. Le CX-3 2016 comporte plusieurs éléments de style issus des autres modèles de la marque, comme le long nez étiré et des surfaces vitrées réduites.