mercredi 13 mai 2015

Un favori de toujours

Le Mazda CX-5 fait partie des utilitaires compacts favoris, particulièrement au Québec. Sans doute parce que les acheteurs ont su reconnaître ses qualités et l’agrément de conduite qu’il procure.

Depuis son apparition sur le marché automobile canadien, en février 2012, l’utilitaire compact CX-5 a rallié de nombreux acheteurs en quête d’un véhicule de taille raisonnable, polyvalent, bien équipé et écoénergétique. En 2014, ce véhicule a d’ailleurs permis à Mazda de quadrupler ses ventes au pays dans ce créneau.

Le CX-5 millésimé 2016, qui est déjà en vente depuis le début de l’année, conserve l’essentiel de la silhouette qui avait introduit le style «Kodo» au sein de la gamme Mazda. Ses formes conservent les ailes galbées qui mettent en valeur les roues de 17 po ou 19 po, selon la version.

Les trois versions offertes – GX, GS et GT – affichent de légères retouches esthétiques que seuls les habitués de la marque reconnaîtront. Il s’agit de la calandre, qui a désormais des ailettes horizontales peintes en gris métallisé, et le pare-chocs avant, qui a été redessiné. Trois nouvelles couleurs ont également fait leur apparition dans le nuancier de ce véhicule: Argent soni­que métallisé, Bleu cristal foncé mica et Titane flash mica, ces deux dernières étant partagées avec la Mazda3.

La version haut de gamme GT, celle dont nous avons fait l’essai, bénéficie des changements les plus importants, du point de vue visuel du moins. Le constructeur l’a dotée à l’avant et à l’arrière de blocs optiques à diodes électroluminescentes (DEL), de projecteurs avant adaptatifs à réglage automatique du niveau et de jantes en alliage d’aluminium de 19po dont le nouveau design accentue l’effet tridimensionnel.