lundi 29 juin 2015

Mazda MX-5 2016 - Essai routier par Auto123


Essai routier du journaliste Mathieu St-Pierre d'Auto123 sur la nouvelle MX-5 2016 :

Je le répète, la Mazda MX-5 2016 fait partie de mon top 5 des voitures les plus amusantes à conduire. Au-delà de son look sensas, elle est la preuve éloquente qu'on peut faire plus avec moins, beaucoup moins même. Je frissonne d'excitation juste à l'idée que Mazda défie les conventions modernes de l'automobile et je l'applaudis pour avoir choisi la bonne avenue en réinventant la Miata/MX-5.

Pour contrôler la puissance, Mazda a tout simplement pris la boîte manuelle à 5 rapports et greffé un 6e rapport. Toutes les fourchettes se trouvent du même côté de façon à limiter le nombre de pièces mobiles. Résultat : une manipulation plus facile du levier de vitesses et des changements de rapport plus fluides. Notons par surcroît que la position de conduite révisée de la MX-5 aligne les pédales avec le conducteur pour faire du talon-pointe un jeu d'enfant. Grâce à tous les éléments que je viens de vous mentionner, l'expérience de conduite devient divine.

En passant, la Mazda MX-5 de 4e génération est définitivement plus rapide que la précédente, même si la sensation à l'accélération est un peu la même.

Un autre aspect de la conduite qui m'a impressionné est la direction. On la sent trop assistée à basse vitesse, certes, mais elle s'alourdit rapidement et progressivement pour devenir idéale à plus haute vitesse. Sa précision est digne d'un scalpel et sa communication, intuitive. Quelques kilomètres sur les routes sinueuses au nord-ouest de Hollywood ont suffi pour dissiper mes craintes non fondées par rapport à la maniabilité.

Calme et confortable, efficace et envoûtante, la Mazda MX-5 2016 est le fruit d'un design à la fois simple et complexe. Sa conduite décontractée sur la route et ses aptitudes renversantes sur la piste démontrent qu'il est possible de tout avoir avec un roadster.

Mazda a réussi ce qui était quasiment impossible avec un bolide qui ne s'adresse pourtant pas au grand public. Les réglages et le tempérament de la nouvelle MX-5 sauront satisfaire les adeptes de simples balades comme les mordus de circuits. En effet, malgré son potentiel de performance, elle fournit un excellent confort. Les sièges jouent un grand rôle, eux qui soutiennent très bien le corps, et la position de conduite est presque parfaite (sachez que la colonne de direction n'est toujours pas télescopique).

Enfin, si vous croyez que la MX-5 est un char de filles, détrompez-vous : 70 % des propriétaires sont des hommes, surtout dans la cinquantaine. De plus, entre 45 % et 50 % choisissent la version GT, 20 % se contentent d'une GX de base et 40 % préfèrent leur MX-5 avec une boîte automatique.

Source : Auto123.com