jeudi 11 juin 2015

Quel est l'avenir de la Mazda MX-5?

Lors de mon récent voyage en Californie pour essayer la Mazda MX-5 2016, j’en ai profité pour discuter avec M. Mark Peyman, directeur national en stratégie et en développement de produit chez Mazda Canada. Je lui ai tout bonnement demandé quand est-ce que la version avec le toit dur serait disponible. Après tout, un toit rigide, fait moins sportif, il est plus sécuritaire et mieux isolé. Plusieurs acheteurs potentiels attendent cette version.


Ni oui, ni non

J’ai eu pour toute réponse de M. Peyman que cette version était sur la table, mais pas encore officialisée. Quant à savoir si une version Speed, ou du moins une variante de performance allait voir le jour, j’ai eu droit à la même réponse : on verra. Mazda ne nie rien et ne confirme rien.

Ce que plusieurs doivent se dire, c’est que c’est normal; la compagnie attend de voir si le nouveau modèle se vendra bien avant d’en lancer d’autres moutures. En marketing, on dit souvent que pour qu’un nouveau produit se lance bien, il faut que son offre soit simplifiée au maximum, quitte à la bonifier plus tard.

Quand on regarde les chiffres de vente de la MX-5, on se rend compte que la Miata a un problème : ses ventes sont en chute libre!

Vite, achetez plus de Miata!

Je concède un point : avant la sortie d’un nouveau modèle, il est normal que les clients soient frileux, attendant des rabais importants, ou tout simplement la nouvelle génération. Or, l’an dernier, il s’est vendu dans le monde 13 770 MX-5. La plus petite quantité depuis l’introduction du modèle en 1989, et nous sommes bien loin de son record de 1990 à 75 798 unités vendues.

En 2005, Mazda a vendu 25 263 Miata. En 2006, probablement grâce à l’arrivée d’une nouvelle génération, ce fut près du double à 44 243 voitures. 

Depuis, on constate une lente chute
  • En 2007, 41 574 exemplaires 
  • En 2008, 28 743 exemplaires 
  • En 2009, 22 139 exemplaires 
  • En 2010, 20 066 exemplaires 
  • En 2011, 16 582 exemplaires
  • En 2012, 15 836 exemplaires 
  • En 2013, 13 778 exemplaires

Pour 2014, je n’ai que les chiffres de janvier à juin, et ils sont de 6 906, ce qui laisse présager des ventes proches de celles de 2013.

Tant et aussi longtemps que les ventes ne dépasseront pas la barre des 40 000 véhicules vendus, je serais grandement surpris de voir Mazda investir dans le développement de variantes d’un modèle comme la Miata.

À quand un rappel des voitures trop fiables 

Le problème de la MX-5, c’est qu’elle est trop fiable. Les propriétaires de véhicules plus âgés sont pris avec des voitures qui ne brisent pas, et qui font encore bien le travail… alors, pourquoi en acheter une plus récente?

Certains se demandent peut-être si une voiture sportive de plus de 30 000 $ a encore sa place en 2015 avec seulement 155 chevaux sous le capot.

Quoi qu’il en soit, Mazda doit trouver une manière de mousser les ventes de la MX-5. Après avoir essayé la version actuelle, je dois dire que la plate-forme est exceptionnelle. C’est une voiture qui mérite une version vitaminée, et seules de fortes ventes pourront un jour lui donner naissance.