mercredi 22 juillet 2015

MAZDA CX-5 2016 : ENCORE PLUS RAFFINÉ !

Depuis la dernière décennie, les ventes de véhicules utilitaires sport sont à la hausse au Québec. Il faut dire que les VUS sont drôlement bien conçus pour notre climat et pour nos conditions routières. Avec une haute garde au sol et la traction intégrale, ils sont très efficaces et sécuritaires, peu importe la météo. Dans l’optique d’exploiter le filon au maximum, les constructeurs automobiles sont très proactifs et tentent d’épater la galerie avec des véhicules de mieux en mieux construits. De plus, pour suivre la tendance, les manufacturiers font des pieds et des mains afin d’offrir des véhicules utilitaires sport qui consomment le moins de carburant possible. Le Mazda CX-5 est un bel exemple de popularité. Introduit en 2012, le VUS a connu un succès instantané. Pour 2016, afin de demeurer un acteur de premier plan dans sa catégorie, le constructeur japonais y a apporté de légères améliorations.

Des retouches à l’extérieur
Bien que discrètes, des retouches extérieures donnent un nouvel éclat au CX-5 2016. À l’avant, le manufacturier d’Hiroshima a retravaillé la calandre afin de lui donner un look actuel et un petit peu plus agressif. Même chose pour les blocs optiques. De plus, il est à noter qu’un système d’éclairage DEL est maintenant offert avec le modèle GT. Pour le reste, le CX-5 2016 est un véhicule très réussi sur le plan visuel. De côté, ses lignes de carrosserie fluides et dynamiques lui donnent une allure jeune et sportive. La ligne de toit descendante et le becquet arrière rehaussent aussi beaucoup son caractère.

Mon véhicule d’essai était équipé d’un ensemble de roues en alliage de 19 pouces. Un peu plus ferme sur la route en raison des pneus à flanc très bas, le véhicule reste tout de même confortable.

L’ergonomie à son meilleur !
Dans l’habitacle, quelques changements ont également été apportés afin de rendre le CX-5 encore plus convivial. Le changement principal concerne la planche de bord centrale. Une nouvelle roulette de commande et les boutons du système multimédia sont désormais disposés à cet endroit. Bien qu’il demande un léger temps d’adaptation, l’ensemble du système multimédia n’est pas trop complexe.

Le CX5 offre beaucoup d’espace pour tous les occupants. Les sièges avant sont confortables et leur position assez élevée permet une très bonne vision avant. À l’arrière, la banquette est également confortable et le dégagement pour la tête est excellent en raison des cavités dans la voûte du toit.

Le CX-5 est un très bon véhicule familial en raison du volume de chargement de son coffre arrière et des nombreux espaces de rangement dans son habitacle. Pour 2016, un nouveau compartiment «vide-poche» a été ajouté tout juste devant le sélecteur de vitesses. Dans l’habitacle, la qualité des matériaux est bonne et l’assemblage digne de mention. Par contre, je suis peut-être un peu pointilleux à ce sujet, mais j’ai trouvé que quelques légers bruits de vent étaient perceptibles en roulant sur l’autoroute.

Un duo « Skyactive » sous le capot Mon véhicule d’essai, le CX-5 GT, était muni du moteur 4 cylindres de 2,5 litres et de la boîte de vitesses automatique à 6 rapports. Ce moteur à technologie «Skyactive» de 184 chevaux et 185 livres-pieds de couple fait un très bon travail et sa puissance est suffisante sur la route. Pour ce qui est de l’économie de carburant, j’ai obtenu une moyenne de 9,6 litres aux 100 kilomètres après avoir roulé en ville et sur l’autoroute. Il s’agit quand même d’un bon résultat si on prend en considération que le véhicule est assez pesant et qu’il est muni de la traction intégrale. Un seul petit bémol: la sonorité du moteur à froid. En fait, je trouve le moteur très bruyant lorsqu’il est en mode réchauffement, durant les premières minutes de sa mise en marche le matin.

Si l’économie d’essence est vraiment votre priorité, la version GX est aussi offerte avec un moteur de plus petite cylindrée. On parle ici d’un moteur de 2 L «Skyactive» d’une puissance de 155 chevaux. Pour l’avoir essayé dans le passé, je dois par contre vous avertir que les performances sont loin d’être éblouissantes avec ce type de motorisation. Sur la route, le CX-5 est très stable et procure un sentiment de sécurité en raison de la rigidité de son châssis et de sa tenue de route dynamique et rassurante.

Conclusion
Le CX-5 est certainement une option logique si vous envisagez d’acheter un véhicule utilitaire sport. Avec les légères améliorations apportées en 2016, le petit VUS est encore une fois au plus fort de la lutte dans sa catégorie. Il ne faut pas oublier qu’il fait face à d’excellents adversaires d’expérience comme le Honda CRV et le Toyota RAV-4. Par contre, le CX-5 se défend très bien face à la concurrence. On doit aussi noter qu’il est maintenant couvert par une garantie motopropulseur de 5 ans à kilométrage illimité.

Source: autonet.ca