mercredi 9 décembre 2015

Mazda CX-3 GT 2016 : essai routier par Auto123.com



Il n’y a pas vraiment de véhicules mauvais ou que je déteste sur le marché; ils sont pas mal tous bons. Pour se démarquer et se faire aimer par un grand nombre de consommateurs, un modèle doit donc être considéré comme très bon.

C’est le cas du tout nouveau Mazda CX-3 2016. Je le trouve sensationnel, autant à l’extérieur qu’à l’intérieur et sur la route. Je sais que je dis souvent ça, mais je verrais très bien ce véhicule dans mon entrée. Je suis convaincue qu’il me rendrait super heureuse.

Je suis la preuve vivante que ce n’est pas parce qu’on est petit qu’on est nécessairement moins fort. Le nouveau Mazda CX-3 a beau être construit sur la même plateforme que la sous-compacte Mazda2, il possède beaucoup d’enthousiasme et de fougue, comme son grand frère, le Mazda CX-5.

Parfaitement proportionné, ce multisegment miniature semble prêt à bondir. Il dégage une forte présence dans les rues grâce au design KODO de Mazda. Mon exemplaire GT avait un look fantastique avec sa carrosserie de couleur Rouge vibrant et ses jantes en alliage de 18 pouces au fini gris foncé mat (gunmetal). La ligne de relief sur les flancs, le derrière retroussé et le toit qui paraît flotter au-dessus des feux arrière ont bien fait en sorte que les têtes se retournent sur mon passage.

À l’intérieur, le Mazda CX-3 ne manque pas de caractère non plus, surtout en version GT. Le décor marie 3 tons : des sièges blancs et noirs en cuir et en suède Lux agrémentés de coutures rouges. Ça fait très invitant. Après tout, ce n’est pas le genre de détails qu’on s’attend à voir dans un multisegment de cette taille.

On arrive à la conduite, qui tout comme le reste se caractérise par un haut niveau de dynamisme. Muni d’un fabuleux moteur SKYACTIV-G à 4 cylindres de 2,0 L qui produit 146 chevaux et 146 livres-pied de couple, le CX-3 procure beaucoup de plaisir. Ce n’est certes pas le plus rapide de son espèce, ni celui qui émet le son le plus agressif, mais il est amusant et ne nous ennuie jamais. Personnellement, c’est ce qui compte.

Pour plus de sportivité, la version haut de gamme GT comprend même des sélecteurs manuels au volant pour accompagner la boîte automatique SKYACTIV-Drive à 6 rapports.

Sur la route, le Mazda CX-3 2016 se comporte bien, en particulier dans un milieu urbain. Clairement, il adore la ville. Les courts déplacements dans les rues achalandées ou remplies de panneaux d’arrêt ne l’énervent pas du tout. Son moteur et sa boîte de vitesses forment une belle équipe pour rendre la vie facile au conducteur, même dans la circulation saccadée.

Est-il le gagnant?
Le Mazda CX-3 2016 évolue dans un créneau hyper concurrentiel en compagnie des Fiat 500X, Honda HR-V et Jeep Renegade, pour ne nommer que ceux-là. Malgré leur gabarit, ce sont de gros canons. À mes yeux, le CX-3 fait belle figure et a beaucoup à offrir à partir de seulement 20 695 $. Vous seriez fou de ne pas l’essayer si vous magasinez pour un utilitaire sous-compact.

Lire l'article complet : Auto123.com